Qui sommes-nous?

Créé en 2009 à l’initiative d’un groupe d’artistes plasticiens, Contre Courant s’est donné pour but de participer à la nécessaire exigence que requiert l’Art aujourd’hui dans ses nombreuses composantes.

Exigence en terme de qualité des œuvres que chaque membre produit mais aussi exigence dans le respect d’une culture artistique dont il a hérité et devient dépositaire pour en assumer à l’aune de ses moyens, l’évolution avec et pour les regards du public.

Au demeurant, la démarche serait simple si elle ne s’était dotée du nom de «Contre Courant», un nom qui fleure la révolte là  même où un certain panthéisme était né du génie de ses pairs, Turner, Boudin, Monet, ou plus proche de nous, Herbo.

Certes Contre Courant se situe bien dans une démarche de rupture en ce qu’elle affiche sa contemporanéité, avec un modernisme à la mesure d’une authenticité voire d’une certaine magie affleurant l’hyper-réalisme. Cependant, le Collectif vit au temps présent et ses meilleurs avocats ne sont autres que ceux-là mêmes qui au 19ème firent crépiter leurs appareils photos en traquant déjà les effets de lumières, tel que Nadar… qui exposa dans la même salle que Monet à Paris. Le mariage eut alors lieu, l’accord était parfait.

De la même façon, s’agissant d’œuvres très contemporaines de certains des artistes de Contre Courant, on ne peut oublier que l’œuvre magistrale de Monet «Impression soleil levant» témoigne aussi de sa reconnaissance de la modernité économique d’alors, en prenant pour cadre le port industriel du Havre.

Ainsi voit-on se dessiner une approche artistique de Contre Courant, certes en rupture avec de grands témoins du passé mais avec des soubresauts propres à une certaine continuité.

C’est donc dans un esprit de spécificité, de reconnaissance, de progressisme et d’émotions picturales nouvelles, au sein et grâce à la ville de Honfleur que Contre Courant a pu grandir.

Et aujourd’hui ce jeune Collectif est ainsi, presque naturellement, à l’origine de la venue de peintres étrangers dans une Normandie acquise de façon désormais nouvelle aux nécessités des développements d’une Culture ouverte à la création vraie et à l’inédit.

Et si Contre Courant dans sa démarche
de sincérité était…  

avant- coureur de l’Emotionisme ! 

Michel Duchemin

Attaché de presse

PARTENAIRES